Pietra sous les feux de la rampe

le . Publié dans Actualités

Vendredi 27 août 2021, ambiance des grands jours à Pietra...

En relation ou pas avec l'évènement, « a Ciccona » a été entendue plusieurs fois au cours  de la journée, « a Traversa » a été fermée à la circulation en fin d’après-midi, et dans l'espace Bar-Mairie s’est instauré un remue-ménage inhabituel, avec disposés çà et là, des objets insolites, des caméras sur leur trépied, divers matériels des plus ésotériques, des câbles éparpillés un peu partout sur le sol, une immense parabole que l'on promène sur la rue, une table de maquillage installée à l’entrée du bar, et au milieu de ce désordre apparent, des techniciens, des opérateurs, des journalistes, des piétrolais  qui vont et viennent entre les terrasses de la « Stalla » qui n'offrent plus la moindre place de libre.

 

Tout est prêt pour le début de ce qui peut s'apparenter à un spectacle, inédit pour la plupart des acteurs et spectateurs, qui attendent patiemment d'entrer dans l'histoire de "Corsica-Sera".

« Corsica-sera », ce n’est pas tous les jours qu'un village  « passe » à la télé, c’est même si l’on se réfère à la mémoire commune, une première pour ce qui nous concerne.

On ne connait pas les critères de sélection qui nous y ont conduits, mais  on peut tout de même dire sans  risque de se tromper, que Pietra di Verde a été considéré comme faisant partie des villages évoquant le plus l’âme corse, par son cachet, son histoire, sa situation géographique, son activité économique et sociale.

 

 

« Ci simu » annonce une voix, le générique est lancé, l’émission commence, tous les yeux sont rivés sur l’espace où va avoir lieu les interviews.

Sont là, ceux qui ont choisi de participer au plus près à l'action, au détriment d'une retransmission complète, avec les reportages enregistrés la veille. En toute hypothèse, on peut parier que peu de piétrolais auront manqué la symbolique que représente un passage à la  télévision, et l’émotion ressentie lorsque l’on a vu apparaître sur le petit écran, en direct ou en différé, Jean-Baptiste SANTELLI notre maire, Philippe TADDEI président de l'association Ghjuventu Petrulaccia, Jean MASSONI et Félix RAFFINI deux des mémoires de notre village.

 

Jean MASSONI et Félix RAFFINI qui la veille firent, pour les besoins de l’émission, une déambulation à travers le village depuis I temponi jusqu'au Casone, à Tozza, sans oublier la maison du professeur VINCIGUERRA, grand  résistant.

On n’aurait pas pu imaginer que cette émission puisse se terminer sans la voix d’une femme, ce sera celle de Marie-Jeanne, qui en compagnie de Marie-Rose, devait donner une vision prospective et combien réaliste de notre village, notre village qui change et qui évolue avec chaque génération, comme d'ailleurs toutes les communautés humaines. Une réflexion peut-être plus profonde encore qu’elle ne paraît.    

C’est fini. Des applaudissements nourris marquent la fin du reportage.

Des premiers propos perçus, c’est une sensation de soulagement et de satisfaction qui se dégage et puis avec un peu de recul, en se remémorant l’ensemble de cette épreuve au goût d’aventure,  un sentiment de fierté.  

  *

Au nom de la communauté villageoise, Jean-Baptiste SANTELLI maire de Pietra di Verde remercie l’équipe de FR3 Corse Via Stella, pour l’amabilité et la bienveillance dont elle a fait preuve au cours de ces deux jours de  tournage, ainsi que pour ses qualités professionnelles qui ont permis de donner de notre village la meilleure image.