Vous aider à financer l’amélioration de votre logement

le . Publié dans Actualités

L’association SOLIHA (Solidaires pour l’habitat) s’adresse à tous ceux dont les ressources ne leur permettent pas de faire face aux dépenses devenues nécessaires pour améliorer l’état de leur logement.

Qu’ils soient propriétaires, bailleurs ou locataires du logement dans lequel ils vivent,  si ce logement nécessite des travaux qui pourront être d’entretien, d’économie d’énergie (Chauffage, isolation, menuiserie) de réparation, de complète réhabilitation, confortatifs, ou qui pourront avoir pour objet d’adapter le logement à une perte d’autonomie ou à un handicap de ceux qui y vivent. (Cette énumération est indicative)

SOLIHA VOUS RECOIT

MARDI 5 AVRIL 2022

De 9h30 à 12h

Bureau des associations d’Aléria*

Uniquement sur Rendez-vous au 06 70 98 18 83

Ou par mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

SE MUNIR D’UN AVIS D’IMPOSITION

Masque obligatoire

*Situé au PAM, (Point d’accès multimédia) près de l’école.

Le parcours travaux avec SOLIHA

1-Informer le conseiller SOLIHA de votre projet. (Prendre RDV comme indiqué ci-avant)

2- Prévoir la visite du logement par un technicien SOLIHA qui va établir un diagnostic personnalisé selon vos besoins.

3-Le projet étant défini et accepté, faire établir les devis par les entreprises de votre choix, qualifiées RGT (Reconnues garant de l’environnement) Vous pourrez demander à SOLIHA d’analyser les devis et de les vérifier.

4- Le conseiller SOLIHA calculera le montant des subventions auxquelles vous êtes éligible et déposera votre dossier auprès des différents financeurs.

5- Après réponse positive, les travaux peuvent commencer.

6- A l’achèvement des travaux, le conseiller SOLIHA sollicitera le paiement par les financeurs, en vue du règlement des entreprises. (eco-renov.soliha.fr)

« Casa antiche di paese »

le . Publié dans Actualités

Les maisons de villages, qui ont fait le patrimoine immobilier de la Corse dans ce qu’il a de plus authentique, ont été chantées par les frères VINCENTI dans un album publié en 1994, une chanson reprise par la plupart des chanteurs de tradition.

Au-delà d'un divertissement, il s’est agi d’une véritable prise de conscience, sur le risque avec la disparition des « case corse », de voir s’évanouir une partie de l’âme corse.

C’est dans ces maisons construites par nos ancêtres, que des générations de familles de nos villages s’y sont succédées, ce qui leur a permis de se perpétuer et de se maintenir jusqu’à aujourd’hui pour la plupart d’entre elles.

Mais pour des raisons, d’ordre économique, sociales ou personnelles, ou qui tiennent tout simplement aux aléas de la vie, l’assise immobilière n’est plus suffisante pour maintenir les familles. Il arrive que des familles avec le temps se dispersent et finissent par disparaître en tant que membre de la communauté villageoise.

Reste alors le devenir de la maison, véritable relique de notre passé, auquel l’on doit attacher moralement le plus grand prix, témoignage de l’histoire de nos villages et de la Corse, qu’il est du devoir des collectivités publiques et de leurs responsables de préserver.

Parfois délaissées, quand elles ne sont pas abandonnées par leurs propriétaires, pour des raisons qui peuvent-être multiples et que l’indivision complique encore, de vieilles maisons tombent en ruine, et pourraient même parfois constituer un danger pour la sécurité et entraîner leur démolition si rien n’est fait.

A Pietra, la municipalité est attentive à ces situations, certes très peu nombreuses, mais dont il convient de se préoccuper en veillant à ce que leurs propriétaires prennent les mesures nécessaires de nature à préserver « la solidité de l’immeuble », comme disent les textes.

S’ils n’en ont pas les moyens ou s’ils n’y trouvent pas intérêt, elles pourraient alors être reprises par la commune, qui les remettrait en état et leur donnerait une destination d’intérêt public.

Une solution pourrait-être de les restaurer et de les équiper pour en faire des logis communaux et permettre à des piétrolais qui souhaitent séjourner dans leur village, ou à des visiteurs, d’y loger et de profiter des chemins de randonnée et des pistes cavalières que la mairie est en train d’ouvrir et d’aménager, en collaboration avec la Communauté de communes, pour compléter ce qui a déjà été fait.

Avec aussi la mise en valeur de certains sites comme l’église et Tozza, qui pourraient être éclairés de nuit, la sauvegarde des vieilles maisons du village est un projet auquel notre maire Jean-Baptiste SANTELLI tient tout particulièrement. Un projet qui  permettra d’assurer la préservation de notre patrimoine immobilier et de donner un essor économique à notre village, avec une perspective de créations d’emplois.

Décès d’Henri SIMON époux de Marie CALENDINI - PANCRAZI

le . Publié dans Actualités

Nous venons d’apprendre le décès d’Henri SIMON, époux de Marie CALENDINi – PANCRAZI, décédé subitement jeudi 17 mars à l’âge de 77 ans, alors que rien ne laissait présager une disparition aussi brutale.

Retraité d’Electricité de France, Henri est né à Marseille. Après son mariage avec Marie en 1968, ils habitèrent principalement à Aubagne, avant de se retirer à Cassis en 2004 après la retraite.

Avec Marie, Henri venait régulièrement à Pietra, dans la maison de famille du Muntichju et encore jusqu’à une période récente. Affable, d’un contact plaisant, Henri était toujours prêt à rendre service. Parfaitement intégré au village il avait fait partie de la municipalité, lors du dernier mandat de Bébé CAMPANA.

En cette douloureuse épreuve de la vie, nombreux sont les piétrolais qui en apprenant la triste nouvelle, auront une affectueuse pensée pour Marie dans la peine. Connue pour sa gentillesse et sa bonne humeur, Marie née à Pietra où elle a été élevée avec son frère Bibi et sa soeur Denise et auxquels tout un village était attaché, pour avoir vécu la disparition de leur mère en 1952, alors qu’ils étaient de tous jeunes enfants.

Jean-Baptiste-SANTELLI maire de Pietra di Verde et le conseil municipal, adressent à Marie, à Fabrice leur fils, à Roman leur petit fils, à Bibi son beau-frère et à son épouse Bahija, à Denise sa belle soeur,  leurs condoléances attristées, ainsi qu’à toutes les personnes touchées par ce deuil.

La célébration religieuse aura lieu à Cassis mercredi à 14 h 45, l’inhumation suivra dans le caveau familial à La Penne sur Huveaune. 

La RD17, un immense chantier

le . Publié dans Actualités


Chacun s'en souvient, les travaux qui ont marqué le début de cet immense chantier ont commencé au deuxième trimestre de l’année 2019, avec la pose d'un ruban d'enrobé depuis Novale, jusqu'au-dessus du Pagliaghju et avec la mise en sécurisation de plusieurs secteurs, notamment dans la partie Pietra-Novale.

Beaucoup reste à faire et une nouvelle série de travaux va être mise en œuvre, avec la réhabilitation de la route de la plaine (I) et la poursuite des travaux de sécurisation, notamment entre Chiatra et Pietra (II).

I-               La réhabilitation de la route de la plaine

Passage obligé pour se rendre dans les villages de montagne des communautés de l’Oriente et de la Costa Verde, la route de la plaine qui va d’Alistro jusqu’à la fourche Canale-Linguizetta / Pietra-Moïta, est une route vétuste, à l’image de ce qui existait jusqu’en 2019 sur tout le parcours de la RD17 : absence d’accotements aménagés, bordures livrées à l’usure du temps, nids de poules. Une route de plus en plus fréquentée, empruntée par de nombreux poids lourds, qui n’est plus en état de remplir sa fonction en toute sécurité.

La route « de la plaine » fait partie du programme de travaux annoncé, sa réhabilitation, d’une impérative nécessité,  se poursuivra jusqu’à l’endroit où s’était arrêtée la première phase de l’opération de 2019.

II-            Poursuite de la sécurisation de la RD17, depuis Pietra jusqu’à Chiatra

La poursuite de la mise en sécurisation de la RD17 fait également partie du projet en cours.

L’installation de glissières de sécurité est notamment prévue dans les endroits les plus sensibles, ce sera le cas en venant de Pietra, après l’hélisurface de Chiatra et en continuant en direction de la plaine, dans le secteur du pont, à la sortie de Chiatra.  

Toujours à partir de l’hélisurface de Chiatra, mais en direction de Pietra, sont prévus des enrochements pour élargir ce secteur très étroit, et permettre que le croisement de véhicules puisse se faire dans des conditions les moins périlleuses possibles.

Pour ce qui est de Pietra, il est prévu d’installer à l’entrée du village, un garde-corps, qui ira de Ponte Fontanone, jusque vers la maison MASSONI.   

A la Bertulaccia enfin, sera implanté un garde-corps, qui viendra sécuriser ce secteur, après les travaux de confortement et de rénovation réalisés ces derniers mois.

Au contact permanent des « décideurs », notre maire Jean-Baptiste SANTELLI, qui suit la mise en œuvre du projet, estime que le principe de la réfection totale de la route jusqu’à Alistro et de sa sécurisation, est désormais acquis. Seul un impondérable budgétaire pourrait ralentir le cours, ce qui ne paraît pas être le cas actuellement.

Le programme des festivités dans "corse matin"

le . Publié dans Actualités

C’est toujours une grande satisfaction que de voir les réalisations de son village, que ce soit dans le domaine de son aménagement ou de ses activités festives, exposées dans le quotidien de la Corse au titre prestigieux, connu de tous les corses de l’île et de la diaspora.   

Dans son numéro de ce mardi 15 mars, « corse matin » s’est intéressé à trois évènements festifs qui auront lieu à Pietra en 2022, avec au printemps la chasse aux œufs de Pâques, en été la foire artisanale et en hiver le marché de Noël.

Toutes les précisions ont été données au quotidien par Marlène CIMA qui a la responsabilité au sein de l’équipe municipale, de l’organisation de ces manifestations.