Portrait de François Pitti Ferrandi (1876-1955)

le . Publié dans Actualités

Des hommes et des femmes ont fait et continuent de faire Pietra di Verde. Au-delà de leurs opinions, de leur positionnement politique ou de leur réserve à les exprimer, ils font tous parti de notre grande famille. Dépassant les antagonismes, lorsqu'il en existe, ils ont tous un point commun, l'amour de leur village. Certains, par leur parcours professionnel, leur engagement, ou tout simplement par leur personnalité, ont marqué leur passage au sein de notre communauté. Ils peuvent être ou avoir été muletiers, instituteurs, commerçants, médecins, professeurs, artisans, ecclésiastiques, libres penseurs...Les évoquer c'est apprendre à se connaître, à connaître notre histoire, notre vie. Tel est l'objet des portraits publiés sur ce site, François Pitti Ferrandi, après ceux de Charles Santelli et Thomas Santelli. Suivra dans quelques temps, celui de Simon-Jean Vinciguerra. GP.          

Peu de monde peut se prévaloir aujourd'hui d'avoir connu ceux que l'on nomme familièrement les Ferrandi. Ils ont disparu du village depuis plus d'un demi siècle. Seuls des parents par alliance, les descendants de l'ancien maire Jean-François Nicolaï, y demeurent encore.

Dans la "Gazette Piétrolaise"*, Jean Massoni nous donne un aperçu de ce que fut cette famille dont le nom fut inscrit à de nombreuses reprises dans l'histoire de la Corse.

Dans la première moitié du 18e siècle, Luiggi Ferrandi s'illustra comme un vaillant chef de guerre, en combattant les génois qui occupaient l'île avec le soutien de leurs alliés corses.

A cette même époque, d'autres Ferrandi exerçaient des fonctions éminentes dans le clergé de la Corse, qui domina un temps la société insulaire.

Au 19e et 20e siècle, les Ferrandi se distinguèrent par l'exercice de l'art de la politique. Ils  donnèrent deux sénateurs à la Corse, François-Marie, qui devait décéder en 1894 juste après avoir été élu et François, qui fut le dernier représentant direct de cette famille à Pietra di Verde et qui décèdera en 1955.

"U dottore Ferrandi", comme on aimait à l'appeler familièrement est resté dans la mémoire des plus anciens. Après des études de médecine à Aix en Provence, il fut nommé  inspecteur départemental de l'hygiène.

L'homme politique a été contesté par certains, en particulier pour son adhésion au régime de Vichy au cours de la seconde guerre mondiale, dont il fut membre du Conseil national.

D'autres ne veulent retenir de lui que sa personnalité. Un homme d'une grande noblesse, au grand coeur, simple et bienveillant à l'égard de tous. 

Marié avec Yolande Levie-Ramolino, de la famille de Letizia Ramolino, la mère de Napoléon 1er, ils eurent quatre enfants, dont aucun n'embrassa la carrière politique.  

Ceux qui ont vécu dans les années 50, ont à l'esprit sa silhouette familière, conversant des heures entières dans les cafés du village, chez les Battesti et chez les Barghioni en particulier, où s'échangeaint les dernières nouvelles.

Il habitait au Mucchu, dans la maison aujourd'hui propriété d'Antoine Savignoni, recevant très peu, menant la vie villageoise d'un homme de son rang, sans plus. 

De la famille Ferrandi, il ne reste plus à Pietra qu'un cimetière situé au desus di u Carnaghiu, longtemps abandonné, qui vient d'être réhabilité par des mains bénévoles, les épitaphes sur les pierres tombales sont les derniers témoignages de ce que l'histoire retiendra, ils furent l'une des plus illustres familles de Pietra di Verde.

Cimetière des Ferrandi

   *http://www.lagazettepietrolaise.fr/La_gazette_pietrolaise/Pietra_dhier_et_de_jadis_(2).html        

Sentier de Pietra di Verde : il ne manquait plus que le panneau !

le . Publié dans Actualités

Un panneau de bois informe désormais les randonneurs...

Il ne manquait plus que le panneau ! Les visiteurs pourront ainsi être informés de la situation du sentier balisé mis à leur disposition, qui leur permettra à pied ou à cheval, d'admirer parmi les plus beaux paysages de la Castagniccia.   

 

En arrivant au village, entre les maisons Castelli et Battesti 

"A Stalla" anime la saison

le . Publié dans Actualités

Jeudi 30 juillet soirée mexicaine avec, comme il se doit, repas mexicain.

Dimanche 2 Août grand concours de boules, lancement du cochonnet à 16 heures 30.

Pour réserver et/ou s'inscrire : 06 45 68 03 72 

Poubelles : il faudra trier

le . Publié dans Actualités

La réunion de Ghisonaccia a abouti à un accord, conditionné par la signature d'un protocole entre le centre de tri et les collectivités concernées, selon lequel ces dernières s'engageraient à réduire leurs déchets. 

Ce protocole dont on ne connait pas encore exactement la teneur, puisqu'il est en cours d'élaboration, contiendra trés certainement des exigences strictes sur le tri qui devra être effectué par les particuliers, sous la responsabilité des communes.

Un équipement qui passe par des containers, selon les catégories de déchets, sera vraisemblablement mis en place assez rapidement, ce qui ne devrait pas poser de problème à Pietra qui est adhérente du SYVADEC.

Un délai sera trés probablement accordé  et sauf évènement imprévu, cela ne devrait  rien changer dans l'immédiat en ce qui concerne le dépôt de nos poubelles, le lundi et le vendredi.       

Peintures, sculptures, photographies à Chiatra

le . Publié dans Actualités

Dans la salle d'exposition du belvédère de Chiatra, sont présentées depuis le 26 juillet et jusqu'au 2 août, à partir de 16 heures, des peintures et photographies d'artistes contemporains et des sculptures d'assemblage de Véronique Gabrielli.