Chiatra ouvre la 20e édition des Rencontres des violoncelles de Moïta

le . Publié dans Actualités

 

Madame la Maire de Chiatra à son arrivée au belvédère

Déjà présente il y a 20 ans pour porter « Les violoncelles de Moïta » sur les fonts baptismaux, Marie-Paule Ghipponi, fidèle parmi les fidèles et présidente de l’association créée au soutien de son action, rappellera au début du concert l’histoire de cet ensemble musical, depuis son origine à ce jour, remerciant chaleureusement tous ceux qui ont œuvré à sa pérennité.

Marie-Paule Ghipponi

Emotion de la symbolique des 20 ans, évocation du temps qui passe, l’appel depuis le belvédère de Chiatra vers la vertigineuse vallée du Bussu, de l’instrument dont on dit que la musique  est la plus proche de la voix humaine, créait une atmosphère de voluptueuse mélancolie, que ne devait pas dissiper les chansons de Letizia Giuntini qui occupèrent la soirée.

Letizia Giuntini

Une jeune chanteuse engagée, déjà présente l’an dernier, qui à une question subliminale du public, répondait qu’elle n’était pas venue pour « chanter la Bamba », avouant par ailleurs son stress d’avoir été accompagnée par une douzaine de violoncellistes, aussi talentueux que rigoureux, ne laissant aucune place à l’aparté.      

Des applaudissements, un rappel et un rendez-vous à Pietra di Verde fixé à vendredi, pour un concert plus diversifié selon l’annonce faite.