Articles Tagged ‘route’

Chiatra à son tour dans la tourmente, Pietra route coupée vers Novale

 

(Photo DS)

Vers 21 heures, le feu s’est propagé à Chiatra, à la suite, selon nos informations, de la rupture d’un câble électrique. Un communiqué de la préfecture a précisé que le départ du feu se situe au sud du barrage.

Par ailleurs la route entre Pietra et Novale serait coupée à la suite d’un éboulement, sans relation avec les incendies qui ravagent notre région.

Le feu du Cotone, particulièrement visible depuis les habitations du village situées sur le chemin du cimetière, ne semble pas faiblir.

Selon la préfecture, la diminution de l'intensité du vent est prévue pour ce jeudi 4 janvier à 4 heure, avec corrélativement une baisse d’intensité des incendies.

Pietra-Novale, route effondrée : danger !

Un kilomètre environ avant d’arriver à Novale, en venant de Pietra, la partie droite de la route est complètement effondrée sur plusieurs mètres, avec un risque d’effondrement total. La signalisation très sommaire qui a été mise en place, ne remplit pas sa fonction. Un véritable danger pour les usagers de la route, nombreux en cette période de l’année, avec dans quelques semaines, l’affluence des fêtes mariales de septembre au couvent d'Alesani.

Pour "la route", on devrait y voir plus clair d'ici deux mois

 

La RD 17 dont le président Talamoni avait dit, à l’occasion de l’une de ses visites à Pietra, combien il avait du mal à imaginer qu’une telle voie de circulation puisse être quotidiennement empruntée par les transports scolaires, devrait être intégrée dans le schéma du réseau secondaire routier du Comité de massif qui s'est réuni à Chiatra jeudi 22 mars 2018, sous la présidence de Jean-Félix Acquaviva.

Le schéma pluriannuel routier doit en effet établir un programme pour l’ensemble routier pour les dix années à venir et dans une interview donnée à Corse Net Infos, le président Acquaviva a de façon plus précise, parlé de « renforcer les réseaux, les rendre accessibles et utilisables » pour « des vallées comme celle de Chiatra-Pietra di Verde - Canale di Verde. »

Après nos déconvenues sur ce dossier, on ne peut qu’être satisfait de voir prendre en compte un projet qui est essentiel pour la survie des communes de l’ancien canton de Moïta Verde et de celles de la vallée de l’Alesani qui empruntent cette route.

Mais ainsi que cela a été souligné à de nombreuses reprises, il faut faire vite avant qu’il ne soit trop tard, car l’absence de ces infrastructures est une des causes essentielles de la désertification de l’intérieur de l’île qui s’accélère.

Un plan pluriannuel sur dix ans est une durée trop longue pour l’exécution d’un tel projet, une durée à laquelle il faut ajouter celle des procédures administratives (enquêtes, études, marchés…) sans pouvoir écarter le risque d’aléas les plus divers, politique, financier ou autres qui viennent, comme nous l’avons déjà connu, remettre tout en cause. Le facteur temps est important, il faut que les responsables l’aient à l’esprit.  

Outre le temps, c’est sur l’étendue du projet qu’il conviendra de se montrer vigilant. Il ne faudrait pas que le projet soit restreint à la section Chiatra- Pietra, comme les déclarations du président Acquaviva pourraient le laisser entendre, mais soit étendu jusqu’à la route territoriale.

La Corse ayant obtenu en 2016 le statut d’île de montagne, (d’ailleurs à l’initiative de l’actuelle majorité territoriale) rien ne s’oppose à ce que la route départementale 17 soit, dans son intégralité, incluse dans le schéma en préparation.

Des questions dont nous devrions avoir la réponse d’ici le mois de mai, lors de la prochaine réunion du Comité de massif, qui verra la présentation du futur schéma du réseau secondaire routier.  

 

  

So ricullati

Depuis quelques jours, on les voyait divaguer dans le village, où ils font régulièrement de courts séjours, avant d’être ramenés à leur base par leur propriétaire qui sait où les trouver, ses chevaux ayant un penchant pour notre village.

Sur la route de Pietra en ce bel automne

Chèvres, cochons, taurillons, c’est comme on le sait le lot des animaux en divagation, que l’on rencontre habituellement sur la route qui conduit à Pietra.

Une présence qui fait partie de l’harmonie et du charme de notre départementale en ce bel automne, mais avec quelques bémols relatifs aux nuisances sur la sécurité et les dégradations faites aux routes et aux propriétés par certaines espèces, jusque parfois à l'intérieur des villages.

Dans l'impossibilité pour les petites communes de faire face à cette situation, l'assemblée de Corse vient d'être saisie d'une motion visant à créer des fourrières ambulantes et à modifier les conditions d'octroi des primes, avec obligation pour les éleveurs de clôturer les pâturages situés à proximité des voies publiques et de justifier d'une fréquence régulière d'abattage des veaux. *

* Voir Corse-matin du 25 octobre 2017