Rosa TAIEB née MASSONI n'est plus*

le . Publié dans Actualités

C’est avec une grande tristesse que nous venons d’apprendre la disparition de Rosa Taïeb née Massoni, à l’âge de 87 ans.

Rosa était une femme cultivée, moderne, à la personnalité affirmée, profondément attachée à son village où elle est venue tous les étés, jusqu'à ce que son état de santé l'en empêche.

Elle était une institutrice passionnée, dévouée à ses élèves, dans la lignée de sa mère Andrea Massoni qui enseigna à Pietra di Verde et de son grand-père maternel, maître d'école en Corse du Sud.

Du côté paternel, elle appartenait à une famille où l'entraide générationnelle était naturelle, connue pour son hospitalité et sa convivialité.

Sa parfaite maitrise de la langue Corse, qu'elle aimait profondément et a parlé jusqu'à ses derniers jours, l’avait conduite, sous le pseudonyme de Grazia-Maria Ciavaldini,  à participer activement à l’élaboration de « La Gazette Piétrolaise », une revue dirigée par son frère Jean, publiée sur le web, qui retrace la vie telle qu’elle existait autrefois à Pietra di Verde.

Rosa l'évoquait d’autant mieux qu’elle a été l’un des derniers témoins d’une génération qui a connu la Corse avec des modes de vie remontant à des temps immémoriaux et qui l’a vue entrer dans le modernisme et se transformer, jusqu’à perdre une part de sa particularité.   

Après des études secondaires à Bastia, elle a engagé un cursus universitaire à Paris où elle a rencontré puis épousé Claude Taïeb, enseignant en physique. Elle l'a accompagné à Tunis, Grenoble et Paris où chacun a mené sa carrière. Avec lui, dont les qualités de cœur et d’esprit auront marqué tous ceux qui l’ont connu, elle a fondé une famille dont elle était fière et heureuse.

En cette douloureuse circonstance, madame la maire Simone Nicoli et le conseil municipal adressent leurs plus sincères condoléances à leurs filles, Yasmina, Catherine et Maud, à ses petits enfants Issa, Thierno et Aminata, à son frère Jean et son épouse Monique, à sa cousine Françoise Castelli à laquelle elle était si attachée, à son cousin Gilbert Orsini époux de la regrettée Antoinette qui nous a quittés au mois de mai de l’année dernière, ainsi qu’à tous les membres de sa famille, parents et alliés.  

Les obsèques seront célébrées mercredi 11 décembre à 14 heures, au crématorium du Père Lachaise, la dispersion des cendres aura lieu le lendemain.

*Article rédigé en collaboration avec la famille