Bertulaccia, ou le retour aux sources

le . Publié dans Actualités

 

Au début des années 50, à une époque où les maisons ne disposaient pas de l'eau courante, la source de la Bertulaccia connaissait un réel succès. C’était un lieu privilégié, où les enfants se retrouvaient avant de se mettre à table, pour un rendez-vous désordonné et joyeux ; l’été, en fin d’après-midi, les belles dames venaient s’y désaltérer après leur promenade a i Temponi et en soirée, c’était surtout les jeunes gens qui venaient y trouver refuge.

Bien précieux d’utilité commune, comme les places et les chemins, les sources  étaient entretenues par l’ensemble des citoyens communaux, sans qu’il fût besoin de l’intervention d’une quelconque autorité. C’était « naturellement » que les choses se faisaient.

Au milieu des années cinquante, l’eau courante devait faire son entrée dans les maisons. Ce fut, il va sans dire, un réel progrès et un peu plus tard, les frigos puis les télés firent leur apparition et viendront achever la fin programmée des sources et leur abandon à dame nature par défaut d’entretien.

 

Conscient de cette situation, Jean-Baptiste notre futur maire, dans le cadre d’un programme plus vaste lié à son mandat et Christophe, dont la propriété jouxte la magnifique voute sous laquelle s’écoule l’eau cristalline de la Bertulaccia, ont pris les choses en main. 

Depuis plusieurs jours, outre les travaux de nettoiement des herbages, ronces, et végétaux qui ont tout envahi et qui se sont accumulés depuis des années au point de ne plus rien permettre de distinguer, c’est le bâti qu'ils ont repris pierre à pierre, consolidé et cimenté ; des pierres ont été ajoutées ou remplacées, en particulier la magnifique dalle plate sur la droite, qui servait de table de dépôt des cruches, ainsi que le banc de Pierre et le dallage sous la voute, jusqu’à la route, le canal d'écoulement de l'eau et sa grille que Brial s'est chargé de réaliser, la mise en place de portiques et la remise en ordre de tout l'environnement...

 

Plus encore, ceux qui continuaient de venir rendre visite à  la vieille dame qui disparaissait lentement, avaient constaté que le filet d’eau qui s’écoulait du bec versant, disparaissait inexorablement. Nettoyage et curage, ont permis à l’eau de ruisseler à nouveau depuis quelques jours, avec la même intensité qu’autrefois, lorsque la source était régulièrement entretenue.

.

Un lifting salutaire pour la vieille dame, un bel exemple citoyen dans le cadre d'un plan de réhabilitation des sources du village, un retour à nos traditions et à la protection de notre patrimoine qui constitue notre richesse commune et qui retrace mieux que quiconque l’histoire de Pietra di Verde.