Faire demi-tour au Paesolu

le . Publié dans Actualités

 

L’interdiction de stationner devant la maison Vinciguerra, est désormais matérialisée par un panneau.

Un espace de quelques mètres doit-être laissé libre à cet endroit, pour permettre aux véhicules de faire demi-tour.

L'Assunta Gloriosa a Petra di Verde

le . Publié dans Actualités

En ce 15 août 2015 et malgré le temps orageux, l’église Saint Elie a eu du mal à accueillir tous ceux qui ont voulu honorer l’Assunta Gloriosa.

Comme dans toutes les églises de Corse, croyants et non croyants se sont réunis et ont assisté dans une même ferveur, à la messe célébrée par le père Vincent, pasteur bien-aimé de la communauté catholique de la paroisse.

Une cérémonie rehaussée par la chorale de Linguizetta, qui par ses chants, a exalté l’adoration des fidèles pour la « Madre universale».

Après l’eucharistie et la bénédiction, s’éleva vers les voûtes de la vieille église baroque le Dio Vi Salve Regina, chant sacré de la Corse, qui comme toujours,  produisit une forte émotion sur l'assistance recueillie.    

Samedi 15 août, messe à 19 heures. Les cloches sonneront à midi pour les chrétiens d'Orient

le . Publié dans Actualités

Chez les chrétiens, la fête de l’Assomption commémore « l’élévation » ou plus précisément « l’enlèvement » de la Sainte Vierge au ciel, après sa mort.

En Corse, c’est la fête religieuse qui revêt le plus d’importance, car elle est intimement liée à son histoire. En 1735, les chefs de l’insurrection contre l’occupant Génois, choisirent la Vierge Marie comme Reine de la Corse et le Dio Vi Salve Regina comme hymne national. Le 15 août est aussi le jour où l’on fête les Marie, qui est le prénom le plus répandu sur l’île.

En Orient, c’est au 6e siècle, que le 15 août a été choisi comme jour de la fête de l’Assomption, par l’empereur Maurice. Générale chez les chrétiens d’Orient, l’assomption a ensuite été partagée par les catholiques. C’est certainement ce qui explique que Mgr Olivier de Germay, évêque d’Ajaccio, a demandé aux corses d’exprimer ce jour-là leur soutien aux chrétiens d’Orient.

Il a lancé l’appel suivant, qui dépasse le caractère religieux de la manifestation: 

« À quelques heures d’avion d’Ajaccio, de l’autre côté de la Méditerranée, des centaines de milliers de chrétiens sont persécutés, expulsés ou massacrés dans l’indifférence générale. En signe de solidarité avec eux, et pour sensibiliser l’opinion publique, les cloches de nos églises sonneront le 15 août 2015 à midi. »
Par ce signe pacifique, manifestons notre soutien à ceux qui souffrent, à cause de leur foi.
Prions Notre-Dame de l’Assomption pour toutes les minorités persécutées, qu’elles soient chrétiennes ou pas. Que la paix revienne en cette région du monde, et partout où sévissent la haine et la barbarie. 
»

Bénédiction des cendres de Philippe Straboni

le . Publié dans Actualités

Nous avions fait part du décès de Philippe Straboni, arraché brutalement à l’affection des siens le 9 janvier 2015, à l’âge de 75 ans et dont les obsèques furent célébrés à Marseille le 14 janvier. Ce lundi 10 août, en l’église Saint Elie de Pietra di Verde, ses cendres ont été bénies par le père Vincent, en présence de sa famille et des piétrolais qui ont ainsi rendu un hommage à sa mémoire, avant que l’urne funéraire ne soit descendue au cimetière du village.