Intempéries (suite)

le . Publié dans Actualités

 

La vigilance orange, pluies, inondations, orages, fixée initialement jusqu’à 0 heure, devrait prendre fin cette nuit à 3 heures.

Nous passerions alors en vigilance jaune jusqu’à 9 heures ce lundi matin, heure à laquelle le phénomène pluvieux devrait cesser.

Bye-Bye Colin and Mandy !

le . Publié dans Actualités

 

A l'heure du départ

Nos amis écossais Colin et Mandy, déjà parmi nous l’année passée, sont revenus à Pietra pour un court séjour automnal.

Ils retournent au pays par un vol direct, Bastia-Londres, d’Air-Corsica de ce jour.

Leur « very british quietness », aura eu raison des importantes intempéries qui ont frappé notre région pendant leur séjour et qui auraient exaspéré n’importe quels autres vacanciers. Mais tombés amoureux de Pietra, ils ont promis à leurs nombreux amis piétrolais de revenir l’année prochaine, au printemps cette fois-ci. See you soon !

Vigilance orange, pluies, inondations et orages

le . Publié dans Actualités

 

Un bulletin de vigilance orange pluies, inondations et orages a été émis par météo France. Le phénomène pluvieux devrait débuter dimanche 4 novembre à 0 heure pour se terminer lundi 5 novembre à 0 heure.

Ces passages orageux donneront des précipitations de l’ordre de 50 à 60 mm en 1 à 2 heures. On attend des cumuls de l’ordre de 80 à 100 mm et localement de 130 à 150 mm.

Coup de chapeau à Charles Renucci

le . Publié dans Actualités

 

 

 

Un physique de lutteur qui contraste avec un esprit vif et inspiré, Charles Renucci fait penser à ces personnages de roman dont on a du mal à définir les contours, à raison d’une personnalité atypique que l’auteur a voulu volontairement ambiguë.

 

Homme de conviction et de devoir, parmi les derniers de cette génération qui a connu la guerre, il s’engagera en 1943 pour libérer le pays, il a alors 17 ans.

 

Inlassablement animé par la volonté de l’emporter, on comprend que ce sera dans le secteur des affaires (en particulier de l’automobile), qu’il trouvera son chemin de Damas, un terrain de prédilection, sur lequel il s’exprimera sa vie durant.

 

C’est ce type de combat qui lui plait, celui d’un monde à risque, qui n’accepte aucune défaillance, aucune faiblesse, un corps à corps sans concession, sans merci, dans lequel on est seul contre tous.

 

Communicatif en diable, il sait se montrer tour à tour pédagogue et séducteur, voire charmeur, pour réussir à l’emporter sur celui qu’il cherche à convaincre. Mais il sait de la même manière être ferme et peut-être même cassant, envers celui qui lui résiste ou lorsqu’il se rend compte qu’on lui échappe, ne supportant que peu la défaite.

 

S’il entretient de bonnes relations avec son environnement, c’est un solitaire au caractère entier, bourru diront certains, fait de franchise et de pas mal d’orgueil, toutes qualités qui souvent se retourneront contre lui. Il le sait, mais l’assume d’une façon que l’on peut qualifier d’altière, au sens premier du terme, en particulier quand il est convaincu d’avoir raison, ce qui est souvent le cas.

 

Sa passion ? Les courses de chevaux. Elles semblent lui correspondre le mieux, un éternel combat pour la victoire, avec une part de chance, en laquelle il croit, une chance « qui sourit aux audacieux » dont il fait incontestablement parti.

 

Charles est né en août 1926. Faites le compte…Notre doyen, méritait bien un coup de chapeau non ?

 

La Toussaint

le . Publié dans Actualités

 

C’est  un ballet de voitures chargées de fleurs qui va et vient depuis plusieurs jours sur le chemin du cimetière, pour y déposer les visiteurs des tombes, venus y retrouver leurs souvenirs, sous le charme pesant d’une envoutante mélancolie, qui poussera les plus avisés à disserter sur le caractère éphémère de la vie.    

C’est aussi le signal qui marque l’entrée dans la période hivernale, une période de calme enchanteur, que nos anciens appelaient de leurs vœux en murmurant « Ghjennaghju », quand ils voulaient conjurer l’agitation estivale qui les contrariait dans leurs habitudes.