Couvent d'Alesani, le branle-bas de combat

le . Publié dans Actualités

Marc Tartuffo et Sandrine Casabianca 

Dans un mois à peine, la Corse fêtera comme chaque année, la naissance de la Vierge Marie fixée au 8 septembre. Chez nous, ce sera au couvent d’Alesani, sous les auspices du célèbre tableau de la Vierge à la cerise, sorti pour l’occasion du musée d’Aléria. L’un des sommets du calendrier liturgique de la Corse qui fêtera aussi sa Sainte patronne.

Exercices de piété durant neuf jours et le 8 septembre, des groupes d’hommes et de femmes, croyants et non croyants, qui partiront de Pietra comme des autres villages, pour rejoindre ce haut lieu de prière et d’histoire de l’île.

Au-delà de l’aspect religieux des choses, le 8 septembre est dans notre région une des dernières fêtes de village comme on les connaissait jadis, avec ses odeurs de charcuterie et de fritures, ses produits du terroir et ses objets insolites à la vente, son bar et ses tablées de pèlerins.

Marc Tartuffo, maire de la commune de Piazzali sur laquelle se trouve situé le couvent, Sandrine Casabianca, égérie  incontournable de la tradition et de l’authenticité des lieux, collectivités et associations, ont sonné le branle-bas de combat pour que comme chaque année, tout soit en place dans les meilleures conditions.

Une véritable épreuve, tant en ce qui concerne l’organisation d’un tel rassemblement, que pour assurer l’accueil et la gestion de centaines de pèlerins venus de toute la Corse.

Côté église, au quotidien durant la neuvaine, manifestations de dévotion et prières en l'honneur de la Vierge Marie, qui conduiront les croyants jusqu'au 8 septembre, avec messe à 9 heures et  la grand-messe de 11 heures accompagnée par un groupe de chanteurs. En apogée, la procession du début d"après-midi autour du couvent, qui clôturera l'une des plus importantes fêtes mariales, parmi celles célébrées dans l'île.    

Le langage mélodieux de nos cloches

le . Publié dans Actualités


Liées à la vie de la communauté chrétienne, les cloches marquent le temps de la prière et annoncent les évènements joyeux ou tristes, à l’occasion des baptêmes, des mariages et des enterrements.

Les cloches ont longtemps aussi, été le principal moyen de communication à distance. Nos ancêtres paysans, éparpillés de par leurs travaux aux quatre coins du territoire communal, se tenaient de la sorte informés des faits marquants qui survenaient au village.

Au cœur de chaque piétrolais, a ciccona qui nécessite la présence d’au moins deux sonneurs au sommet du clocher, a toujours été de toutes les fêtes et de toutes les célébrations et on la sonnait dans les circonstances les plus graves, pour annoncer un incendie ou la fin d’un conflit. On dit qu’à la libération, les cloches de Pietra ont tant résonné qu’elles en auraient été fissurées.

 

D’après nos anciens, le son des cloches d’aujourd’hui, serait moins limpide et même d’après quelques puristes, le « mi » aurait mal vieilli.

Il  n’en reste pas moins que le cinquième niveau d’un des plus hauts clochers baroques de Corse abrite à ce jour trois joyaux capables de produire une mélodie à l’harmonie remarquable.

De toutes celles qu’il nous est donné d’entendre sur notre île, sans doute une des plus originales par sa variété dans l’ordre de  succession des sons.

Pierre Vinciguerra  

Informations communales

le . Publié dans Actualités

1) AGENCE POSTALE

Mme le Maire informe que depuis plusieurs mois, la Poste est fermée deux à trois fois par semaine, ce qui pénalise la population.

Le bureau de Pietra n'étant pas "prioritaire", la Direction de la Poste a proposé la création d'une agence postale communale.

Après avoir constaté que la fermeture du bureau de poste était régulière et répétitive, le Conseil Municipal a décidé de la création d'une Agence Postale Communale, par délibération du 16/11/2018.

La convention a été signée pour une durée de 9 ans renouvelable, le 13 juin et visée par la préfecture le 11 juillet 2019.

L'agence postale sera ouverte 4 matinées par semaine.

Les travaux d'aménagement, dans l'actuel bureau du maire, commenceront début septembre et sont pris en charge par la Poste en totalité pour

une ouverture programmée courant novembre.

2) SALLE DE LA MAIRIE

Le carrelage de la salle principale de la mairie se détériore.

Une demande de subvention a été faite et accordée, les travaux seront effectués en septembre.

3) DOSSIERS DE SUBVENTION SUITE AUX INTEMPERIES D'OCTOBRE 2018

Plusieurs dossiers de subvention ont été transmis.

Par courrier du 20 février 2019, la préfecture informe que les dossiers sont recevables.

Suite aux appels téléphoniques et mails répétés, restés sans réponse, des courriers recommandés avec accusé de réception ont été envoyé au 

Sous-Préfet et au Préfet, qui à ce jour ne se sont pas manifestés.

Malgré tout, nous continuons de poursuivre nos demandes d'informationsur l'avancée de ces dossiers.

4) CONGES DU SECRETARIAT

La mairie sera fermée du 1er août au 16 août inclus.

En Cas d'urgence, laisez vos coordonnées au 06 02 13 03 30

 .  

Jeux de l'été à Pietra

le . Publié dans Actualités


Une jeunesse, rarement vue à Pietra, faisait foule ce jeudi soir vers 21 heures devant le bar A Stalla, pour se doter des cartons du loto annuel, annoncé depuis quelques jours.

 

Mots d’esprit, rires, cris de joie et applaudissements, sous la férule bienveillante d’Isabelle, avec Marie-Jeanne dans le rôle d’annonceur. Une animation réussie, pour une belle soirée d’été à Pietra.

Boules, un concours sans vainqueurs

le . Publié dans Actualités

Nos joueuses de l’après-midi de la Place de la fontaine, ne sont pas venues vérifier leur progression à l’occasion de ce concours, où « les grosses cylindrées » venues de l’Alesani, ont fait sans conteste la loi.

Dommage, car on aurait aimé voir Catherine Taïeb à l’œuvre dans ses tirs foudroyants, toujours plus précis et dont la progression dans cet exercice, ne laisse pas de surprendre les plus avisés de ce jeu.

C’est Nathalie qui pour la gent féminine, a porté haut les couleurs de ses semblables. Associée à Pascal, mesuré et efficace comme à son habitude, ils iront jusqu’en demi-finale d’un concours très relevé. Ils  auraient été mieux récompensés par une place en finale.

Chez les hommes « di a Petra », c’est Jacky, qui en pointeur émérite, devait tirer son épingle du jeu, bien épaulé il est vrai par le redoutable Alain de Novale, dont les tirs sans merci, ont stérilisé l’application de ses adversaires, à arriver en finale.

En finale, qu’ils partageront avec la doublette Alexandre Landini - Paul Simon  Alfonsi, venus depuis l’Alesani participer à la mise à l’écart de  nos champions, qui ne manquaient pourtant ni de mérite, ni d’entrainement, mais qui durent s’incliner devant des adversaires qui alliant talent et flegme, sont apparus irrésistibles.

Au registre des regrets, on a noté l'absence de Jean-Pierre, certainement « l’un des meilleurs d’entre nous » et celle de Célia, victime d’un grave accident, à qui la communauté boulistique de Pietra souhaite un prompt rétablissement.

Un autre regret, il faut bien le dire, l’absence de finale qui peut, pour les nombreux spectateurs, constituer une frustration et qui laisse à l’évidence un gout d’inachevé.  

Bravo cependant et merci à tous ceux qui ont pu participer et à tous ceux venus des villages voisins, passer ce beau dimanche avec nous.

Merci aux organisateurs, à Isabelle tout particulièrement dont on se  demande toujours, comment elle arrive à faire face « à tout ça à la fois », avec calme, sérénité et gentillesse.GP