La cathédrale de Cervione

le . Publié dans Actualités

 

 

Située dans l’ensemble inter-paroissial dont la paroisse de Pietra fait partie, l’église de Cervione a la dénomination de « cathédrale ».

Il s’agit là d’une réalité historique, qui remonte à une époque où la Corse (depuis le 3e siècle) était divisée en 5 diocèses, auxquels correspondaient 5 évêques.

Dans la 2e partie du 16e siècle Aléria, siège de l’un de ces diocèses, fut détruite, très certainement dans le contexte de la lutte que SAMPIERO menait contre les génois.

L’évêque d’Aléria, Alexandre SAULI, un milanais de noble famille, transféra avec l’accord du pape le siège de son diocèse à Cervione et y fit bâtir une cathédrale, l’actuelle église.

En 1801, les 5 diocèses fusionnèrent en un seul, le diocèse d’Ajaccio.

Il est toutefois d’usage que l’église conserve sa dénomination de Cathédrale, même en cas de disparition de son siège épiscopal,

En passant par l’entrée latérale de l’église, on trouve une plaque de marbre qui mentionne les mérites d’Alexandre SAULI, qui conduisirent à sa canonisation par le pape Pie X en 1904.

Il fut en outre déclaré patron de Cervione en 1963.

 

Piezza a l'olmu, un lieu sans lequel Pietra ne serait pas vraiment Pietra

le . Publié dans Actualités

 

Seuls quelques anciens se souviennent du temps où ainsi que nous le rappellent les écrits de jean MASSONI*, la place du village portait le nom de l’imposant orme, à l’ombre duquel l’on venait apprendre et commenter les nouvelles du moment, à une époque où les moyens de communication étaient inexistants.

L’orme disparu et avec lui ses vertus, il fut remplacé par les deux magnifiques tilleuls que nous connaissons aujourd’hui et qui la fin du printemps venue, embaument le village d’un parfum si enivrant qu’il en devient parfois presque insupportable.

Centre névralgique du village c’est là que l’on se retrouve presque naturellement sans s’être donné rendez- vous et si la place a conservé sa fonction d’agora, elle sert aussi de terrain de jeu pour les grands et les petits, de parking en période estivale et avec sa fontaine qui trône au centre, de point d’eau pour les hommes et les animaux.

Elle est incontestablement un de ces lieux sans lequel, Pietra ne serait pas vraiment Pietra.

Comme chacun le sait, les parcelles qui constituent la place ne sont pas la propriété de la commune. Elles appartiennent pour l’essentiel aux familles ANTOMARCHI et CASTELLI qui doivent être remerciées par l’ensemble de la communauté villageoise pour avoir laissé ce lieu libre d’accès.

*La Gazette Piétrolaise

Renaissance d'un four à pain

le . Publié dans Actualités

 

En ce dimanche 24 juin 2018, jour hautement symbolique de la Saint Jean-Baptiste, à l’invitation d’Antoine et d'Eliane Giorgi, a été célébrée dans leur propriété du Casone, la renaissance du four de famille qui avait cessé de fonctionner il y a plus d’un demi- siècle, comme ce fut le cas pour nombre d’entre eux, avec l’arrivée des boulangers professionnels.

C’est dans un esprit d’amitié qu’Eliane et Antoine ont voulu associer à cet évènement, au-delà de toute autre considération, ceux des piétrolais et de leurs amis, qui avaient bien voulu se joindre à eux.

Les migliacci qui caractérisent le mieux la cuisson au feu de bois furent logiquement inscrits au menu pour cette célébration et ce fut tout aussi logiquement José Toracca, réputé pour sa maîtrise dans l’art d’enfourner et de retirer dorées à point les fameuses galettes au fromage, qui s’en vit confier la responsabilité, une responsabilité dont il s’acquitta aux dires de tous, avec le plus grand bonheur.

Au-delà de l’aspect gastronomique et du régal que cette dégustation aura été pour chacun, ce fut un moment fort pour notre village, qui projettera les plus anciens quelques décennies en arrière, vers une époque où les familles pétrissaient et cuisaient leur pain, des temps durs à n’en pas douter, qu’ils désignent pourtant souvent comme faisant partie des années les plus douces de leur vie.

Un rare et grand moment de communion que l’on doit à Antoine et à Eliane, unanimement estimés et respectés, qu’il nous faut aujourd’hui remercier, pour ce moment privilégié de convivialité, qu’ils ont bien voulu offrir à leur village de Pietra di Verde.

Pascal et Nathalie en ouverture de la saison de boules

le . Publié dans Actualités

 

A l’issue d’une finale indécise jusqu’au dernier point, c’est Pascal et Nathalie qui devaient finir par l’emporter sur Victor et Delphine, dans ce concours de boules organisé sur le principe de la mêlée, les équipes de double étant formées par tirage au sort des 22 joueurs inscrits.

Dans la petite finale de la consolante qui mettait aux prises ceux qui avaient eu la malchance de se faire éliminer prématurément, Jean-Charles et Didier venaient à bout de la pourtant redoutable doublette, constituée par Jean-Pierre et Antoine.

Organisée par le bar « A Stalla », ce concours fut l’occasion d’une belle animation pour le village. Tous les participants, joueurs et spectateurs, doivent être remerciés, ainsi qu’Isabelle et Crystel pour la qualité de leur accueil, Jérôme et Pascal qui maîtrisèrent parfaitement la coordination de la partie sportive de l’épreuve.

Newsletter

Votre mail

Mots-clés